jeudi 29 décembre 2016

René Pierre et José-Daniel Touroude vous souhaitent de bonnes fêtes et une excellente année 2017.



Pour faciliter la digestion de vos repas, un peu de lecture, de détente et d’humour avec un petit quizz et des anecdotes musicales par José-Daniel Touroude.
Vous pouvez revoir le précédent quizz  : Le QUIZZ et pour les plus sérieux relire le conte de Noël pour clarinettistes pacifistes : Le conte de Noël pour Clarinettistes

Un conseil du grand William valable encore pour cette nouvelle année : « Méfiez vous de ceux qui n’aiment pas la musique, ils ont tous les défauts » (W. Shakespeare).

1°) Question : Je suis un jeune pianiste polonais surdoué montré dans tous les salons par mon maitre le baron Keiserling. A 10 ans, je fus l’élève du Cantor de Leipzig puis celui ci me composa en 1740 une aria pour clavecin avec 30  variations (une par jour sur cet air mais en utilisant différents styles avec un savoir-faire contrapunctique prodigieux afin que tous les soirs je puisse endormir le baron, mon maître insomniaque. Ces variations ont immortalisé mon nom (même si on n’a pas trouvé de dédicace). Qui suis-je ? 

Indice : 2 siècles plus tard un autre pianiste talentueux Glen Gould enregistrera ce morceau (notamment en 1955 et en 1981) et se fera connaître au monde entier. C’est facile pour les pianistes !

Illustration picturale.
Martin Luther.
Illustration musicale :


Réponse : les variations Goldberg BWV 988

Anecdotes musicales : Le jeune chanteur Dieter Fischer Diskau enregistrait du Bach avec Klemperer mais trouvaient les tempi trop lents. Mais comment le dire au grand Klemperer ?  il lui dit  alors humblement : "Maître, j'ai rêvé de Bach cette nuit et il m'a dit que vos tempi étaient un peu lents. " Klemperer ne répondit pas et la session se poursuivit sans accélération notable. Le lendemain, avant d'enregistrer, Klemperer fit s'approcher DFD et lui dit : "J'ai rêvé de Bach cette nuit moi aussi et il m'a dit qu'il ne vous connaissait pas."

2°) Question : Le chevalier John Taylor médecin anglais « spécialiste des yeux » a réussi à rendre aveugle deux des plus grands génies de la musique au XVIIIème siècle. Quels sont ces deux musiciens dont un devenu aveugle en est mort et l’autre est resté aveugle ?

Indice : ce sont deux compositeurs et musiciens allemands amis d’un autre allemand talentueux Telemann.

Illustration picturale.


Illustration musicale :


Réponse :  Haendel et JS Bach (qui est mort peu après cette opération).

Anecdotes musicales : JS Bach devait enseigner et faire passer les tests à des élèves et il n’aimait guère cela. Il n’avait pas toujours des élèves doués. Cela me rappelle une histoire. Au conservatoire le jury épuisé par une journée d’auditions appelle le dernier concurrent : « Et vous qu’allez vous nous jouer ? demande le Président du Jury. Le candidat répond "un mouvement perpétuel de ma composition". Le Président soupire : "perpétuel  ! pouvez vous plutôt nous jouer une valse minute?"

Rossini lui, n’était pas aveugle, mais une fois il joua du Wagner (qu’il détestait ) en massacrant la partition. Maestro dit un de ses élèves vous tenez la partition à l’envers. Je sais mais j’ai essayé dans l’autre sens c’était pire ! répondit Rossini.

La chanteuse et actrice Marlène Dietrich fermant ses yeux prise par les paroles de sa chanson, s’est cassé le bras lors d’un récital en tombant dans la fosse d’orchestre alors qu’elle chantait « I’ll never  fall in love again » 

3°) Question : Quel est le roi de France qui faisait des poèmes et des chansons, grand protecteur des arts et amateur de femmes qui composa « mes belles amourettes ». Il a gravé à Chambord cette phrase amère devenue célèbre : « Souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie »

Indice : il protégea Guillaume Budet pour créer la bibliothèque nationale, ainsi que le poète Clément Marot, Benvenuto Cellini… et construisit de nombreux châteaux au bord de la Loire et à Fontainebleau. 

Illustration picturale.

"La vierge au rocher" : Léonard de Vinci.
Illustration musicale :

                                                  Nana Mouskouri chante en 1979 ‘Mes belles amourettes.

 Réponse : François 1er.

Anecdotes musicales Le grand chef d’orchestre anglais Beecham dirigeait La Bohème de Puccini et indiqua qu’il n’entendait pas bien la chanteuse dans le rôle de Mimi qui agonisait sur sa couche. La chanteuse répondit : "vous croyez que c’est facile de chanter allongée ! » Sir Beecham répondit : "Ma chère, j'ai connu quelques uns de mes plus grandes réussites dans cette position."

Le duo d’amour de Tristan est long, très long et s’éternise… Toscanini soupire : si les héros étaient italiens, ils auraient déjà des enfants mais là ce sont des allemands …ils chantent encore !

Enfin le test  du mélomane : privilégiez vous quel sens : l’œil ou l’oreille ? « Le mélomane est l’homme lorsqu’il entend une femme chanter dans une salle de bain, s’approche du trou de la serrure et y colle seulement son oreille ». (Francis Blanche)

Bonne année et bonne santé. 

Pour vous dynamiser, relisez : Vivre vieux mieux grâce à la musique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire