mardi 9 juin 2015

Clarinettes et bassons de BAUMANN et WINNEN équipés d'un systéme de clés "Inventé par C.H FELIX Mécanicien à Paris".

Dans le magnifique ouvrage rédigé par Albert R. RICE, qui vient de sortir sur la collection de MARLOWE A. SIGAL on peut voir un superbe jeu de clarinettes réalisé par Jean Jacques BAUMANN (1772-1845) et le mécanicien C.H. FELIX.
 J'ai voulu en savoir un peu plus sur ces instruments.  
Clarinettes à 7 clés de Baumann et C.H. Félix, en La et Si B.
(Collection de Marlowe A. SIGAL)
Ces clarinettes en buis foncé, sont munis de clés en laiton très particulières ; elles épousent les courbes de l'instrument, sont d'un accès plus ergonomique et sans doute étudiées pour avoir une articulation plus réactive. Il est précisé dans les commentaires, que les ressorts se situent à l'intérieur des tubes des clés. Donc une conception très originale pour des instruments datant de c. 1815.
Détails d'une clarinette.
Si on regarde la photo de détails (au dessus), il y a sur chaque clé une petite molette permettant de régler la hauteur de la clé par rapport au trou. Ces clarinettes portent la marque de Baumann (voir photo ci-dessous d'une autre clarinette de Baumann). Les clés ne portent pas de marque ; ces clarinettes devaient faire partie d'un jeu de 3 clarinettes (Ut, Si bémol, La), puisque le pavillon de la clarinette en La, porte la marque C. Donc peut être reverrons nous, un jour sur le marché, une clarinette identique en Ut, avec un pavillon marqué A.
Marque Baumann d'une autre clarinette, mais identique
à celles de la collection Sigal.
Albert RICE signale dans ses commentaires, un basson de BAUMANN muni du même système de clés dans les collections du Metropolitan Museum de New York dont les clés sont marquées : " Inventé par C.H. FÉLIX Mécanicien à Paris en 1813".
Basson de Baumann et clés de C.H. Félix.
(Collection Metropolitan Museum de New York).
Qui était C.H. FELIX ? Nous n'avons pas trouvé grand chose sur ce personnage, donc cet article va devoir être complété.. En revanche nous savons que FELIX était mécanicien en 1806 et exerçait au 14 quai des orfèvres à Paris. Il était très inventif non seulement pour les clés d'instruments, mais pour de nombreuses autres choses. Toujours en 1806, il présentait lors de  l'exposition des produits de l'industrie française sur la place des invalides et sur le portique N°28 "Mr Félix, mécanicien au 14 rue des orfèvres : mécanique servant à moucher une chandelle à des temps marqués toujours proportionnés à la longueur de la mèche charbonnée et cela par l'effet même de la combustion de la chandelle et de son raccourcissement".
Première page du catalogue de l'exposition de la place des Invalides de 1806.
Détails du basson du MET.
De 1808 à 1813 il exerce au 11 rue Vieille Bouclerie à Paris. En 1813 il invente ce système de clés mais nous n'avons pas trouvé le brevet correspondant (S'il existe car inventer n'est pas breveter).

Revenons au basson de Baumann du Met, il s'agit d'un basson à 7 clés avec une branche de rechange pour adapter le diapason, le bocal possède une visse pour régler sa hauteur et une des clés est couverte par une grille monogrammée avec les initiales du propriétaire : P?G?......je lance un jeu, mon estime pour le premier qui le décrypte. On retrouve le système de molette sur chaque clé pour régler la hauteur.


























En 1822 et 1823 il exerce au 40 rue du Marché Neuf et vend "des outils d'horlogerie". A partir de 1825 jusqu'en 1827 il est "facteur de clarinettes" : "Félix, clarinettes 18 rue des Marmousets, Cité".
C'est peut être à cette époque qu'il réalise le jeu de clarinettes de la collection Marlowe Sigal.
Mais il reste a trouver une clarinette marquée "Félix à Paris".

Il existe un autre basson similaire au Musée de la Musique de Paris  mais signé WINNEN. Toujours à sept clés, avec toutes les caractéristiques décrites pour le basson du Met.
Les différences sont au niveau du pavillon plus travaillé et de la grille couvre clé avec un écusson.
Pavillon du Basson de WINNEN du Musée de la musique de La Villette.
En 1829 voilà ce que l'on peux lire dans l'annuaire Bottin : "Mécanicien : Félix, divers ouvrages pour horlogers et opticiens, garnitures de clefs d'instruments à vent, en cuivre et en argent : 18 rue des Marmousets-Cité".


En 1833 : "Félix, divers ouvragres pour horlogers et opticiens, suspension de montre marine, batte calotte et cercle, exécuté d'après plan et dessin tout ouvrage mécanique en petit. 36 rue des Marmousets-Cité".
En 1837 :" Félix fait divers ouvrages pour horlogers et opticiens, suspension de montre marine, Il fait d'accord avec Teillard le mécanisme des tableaux pour fantasmagorie, exécute d'après plan et dessin tout ouvrage en petit, 36 rue Marmousets-Cité".
Il avait abandonné les clés d'instruments, pour les mécanismes des tableaux pour fantasmagorie.
Spectacle de fantasmagories vers 1850.
Il continue jusqu'en 1847, Toujours 36 rue des Marmousets-Cité : voici sa dernière annonce :"Félix tout ouvrage mécanique en petit, mécanisme des tableaux pour fantasmagorie, 36 rue des Marmousets". La rue Marmousets dans l'île de la cité (Parie 4°), est aujourd'hui la rue Chanoinesse.

La rue Marmousets vers 1860.
N'hésitez pas à compléter cet article : rene.pierre23@gmail.com






1 commentaire:

  1. bonjour, j'ai en ma possession, une clarinette Baumann en buis et anneaux en corne, diapason C, en 5 parties, et 5 clés carrées en laiton
    (il manque le bec, et elle n'a pas d'étui ou de boite de rangement)
    sinon elle est en bon état
    (révision: refaire les tampons, les emboitements et retendre 2 clés)
    est ce quelqu'un de sympathique pourrait me dire ce que peu valoir un instrument de ce type
    merci d'avance
    salutations
    JB (rico-chet @ orange.fr)

    RépondreSupprimer